i’m not the kid i knew

July 30th, 2009

il y a des moments où tout vous échappe. alors que vous étiez si jeune et innocent. asexué et sobre. la raie sur le côté. un enfant sage comme une image. un élève modèle en qui tous les espoirs de la famille étaient réunis. vous déraillez. pas brutalement. non. pas de coup d’état familial ou sentimental qui puisse perturber un destin tracé. non, juste une découverte de soi et des autres. boire. fumer. baiser. être responsable. faire un test. boire. fumer. baiser. faire des erreurs. les comprendre. se comprendre. croire que nous sommes maîtres de notre corps et de notre esprit. se tromper. être trompé. rencontrer un mec dans le métro. le dater. ne pas vouloir de lui. bizarrement. non. pas lui. aller vers celui qui ne vous attire pas consciemment. boire. fumer. baiser. être perturbé par ses émotions. être attiré par son opposé. du moins en apparence. découcher. être décoiffé. aimer être décoiffé. l’embrasser. le caresser. boire. fumer. baiser. petit garçon bien rangé plutôt maniaque est devenu grand. et ne se reconnaît plus. c’est ça vieillir ? non. c’est VIVRE.

enfin si on en croit le nombre de requêtes google au sujet de “cumeater madrid”. c’est fou. ce mec est un phénomène à lui tout seul : vidéos vues plus de 14 millions de fois au total. il y a des stars YOUtube et bien voilà une star Xtube. il a dû sucer toutes les bites de madrid. et comme ça lui suffit pas il rameute celles du web et de tous les pays. au lieu de vous proposer une énième vidéo (répétitives soit, mais toujours bandantes je dois l’avouer) voici son site perso. attention vos hauts parleurs. c’est… surprenant. et ce, à chaque page. allez, ENJOY : cliquez ici et son profil Xtube, c’est ICI.

collège = quatre ans. lycée = trois ans. iut = deux ans. total = neuf ans. neuf ans et incapable de faire une phrase en espagnol sans réflechir. c’est normal ? non. bref. ce n’est pas le sujet. et puis il parle très bien. le français je veux dire. avec son accent ibérique. craquant cette façon de prononcer les ‘j’ en ‘y’. il parle beaucoup même. pas trop. non pas dans ce sens là. juste ce qu’il faut pour se rendre interessant. il a de la conversation en fait. de la culture. il a voyagé et j’aime ça. il a un sourire enfantin. nature. spontané. il ne connaissait pas le panaché. il a aimé. three in a raw. oh yeah. il ne pouvait pas rester à cause d’un dîner… nous étions enchantés. enfin lui enchanté. moi encantado… par ce mec du métro.

encantado

i wish you a happy birthday

July 27th, 2009

une simple pensée. positive cette fois. sincère. mais peut être pas assumée. car j’aurais pu t’appeler. t’envoyer un texto. un mail. non. je sais que tu passeras par ici. alors voilà. je te l’écris. joyeux anniversaire.

joyeux anniversaire

i love peaches

July 26th, 2009

un mec, c’est peureux. toujours à l’affût de ne pas se faire mal. se protéger. vouloir aimer sans souffrir. ne vivre que le meilleur. ne prendre que le meilleur. comme faire éplucher un fruit par sa grand-mère et ainsi ne pas se salir les mains. pourtant ce qui est bon, c’est l’effort pour arriver à ses fins. qu’à cinq ans, éplucher une pêche avec un couteau à dents ça reste difficile. mais qu’une fois le fruit en bouche, que ça dégouline sur les doigts, on est le plus heureux des gamins. heureux de cette bravoure. de la difficulté surmontée. d’avoir réussi à se faire plaisir. de savouver son succès. il faut savoir remonter ses manches, prendre son courage à deux mains et foncer. tu vas pas rester comme ça. à continuer ta quête de mister perfect. il n’existe pas. non. c’est une utopie. et tu sais pourquoi ? parce qu’il serait bien trop ennuyeux. lisse. plat. un encéphalogramme tiens. rien à lui apprendre. rien à lui reprocher. aucune erreur. un bonheur parfait. sans obstacles. sans saveurs. sans coeur… alors t’attends quoi pour éplucher cette pêche ?

i love unlikely days

July 24th, 2009

comme aujourd’hui. l’exemple même d’une journée IMPROBABLE. arrivé au boulot. en repartir quand les autres y arrivent. un ciné. pour un film déjanté. flâner. acheter un bouquin. attendre l’heure du médecin. manger le meilleur des chahan. sourire et regarder la belle de fer. marcher. indiquer la route à des touristes. se tromper soi-même de chemin. prendre le métro et là. et là… LA RENCONTRE. comme il en arrive peu. un regard. réciprocité d’un échange langoureux. les portes du métro ligne cinq direction bobigny s’ouvrent. il sort. je prends sa place. il se retourne. une fois. deux fois. trois fois. alarme de fermeture des portes. ce serait dommage. je m’extirpe in extremis. cours. l’appelle. un sourire ravageur en retour. échange de numéro et à bientôt. oui. à très bientôt. mais dans l’immédiat ce sera médecin puis mon américain. une dernière fois. avant son envol pour le “nouveau monde”.

i like the early fuck

July 22nd, 2009

quand t’es pas totalement réveillé. entre rêve et réalité. pris par surprise. c’est chaud. c’est excitant. dans cet état de semi conscience, tu ondules ton bassin. tu caresses ce corps alité. ces mouvements aléatoires et approximatifs attisent la flamme et perturbe doucement la flegme du matin. un rapprochement corporel en douceur. une pénétration lente et délicate. une érection au sommet de sa puissance. une répétition langoureuse. et enfin le relâchement physique tant attendu : l’orgasme. dans son plus simple appareil. une jouissance fraîche et matinale. c’est une belle journée. merci J.

photo21


More Free Gay Porn @ Our Free Gay Tube

i need to workout

July 20th, 2009

mais pour de vrai. enfin c’est ce que je me dis une fois par mois. pour me donner bonne conscience. et puis limite je me sens mieux en le disant. comme si j’avais déjà fait trois sceances de sport intenses rien qu’en prononçant cette phrase. et biensûr j’ai toujours une excuse pour ne pas en faire. l’excuse la plus “je me voile la face” étant : je suis encore jeune, je peux rapidement raffermir tout ça. tu penses… mais bon. déjà je vais arrêter l’alcool. ouais. bonne idée. et puis quand j’en aurai assez de fantasmer sur les rugbymen et autres sportifs aux pectoraux aiguisés, à leur fucking fessier et leurs biceps je passerai à l’étape d’après.

photo4

où je suis allé y’a une semaine avec mon ricain avant qu’il ne s’envole pour ibiza – qu’il prononce avec son accent américain et qui me fait craquer // OF COURSE – Le Tango, près des Arts et Métiers est un concept POLYsocioCULturel. un mix de mecs et d’âges interessant. une piste de danse et une estrade pour les plus volontaires. j’aime ce genre d’endroits où les drags queens se frôlent aux bears qui eux, yeutent les minets torse-nus. et toi t’es là. au milieu de ça. de TOUT ça. tu n’as plus aucun complexe. tu danses, tu te fous à poil. tu peux même draguer le minet de 10 ans ton cadet et te faire payer la tournée par papy. c’est jovial. c’est bon enfant. c’est simple. efficace. ça s’appelle la MIXITÉ. et ça à paname, c’est RARE.

This is an adult-oriented website that contains nudity and sexually explicit language. Do not enter this site if you are under 18 years of age or if you live in a state or country that prohibits access to sexually explicit material.