the page cannot be found

July 30th, 2010

voilà c’est exactement ça. vous avez les bonnes informations. les bonnes intentions. la bonne adresse. après tous ces messages positifs. ces signaux aguicheur. ces belles paroles de tombeur. il n’y a aucun risque. la voie est libre. alors vous y allez. vous foncez. vous discutez en mode peer2peer. vous partagez. vous souriez même. puis il y a ce streaming qu’il faut mater. donc vous tentez une approche physique en mode cable ethernet. histoire d’accelerer la connexion. mais il semble en être dépourvu. vous tentez le wifi. mais il n’a pas l’air de le capter non plus. vous relancez le forum de discussion, les smileys, la messagerie instantanée. rien n’y fait. le temps de téléchargement est presque dépassé. one kiss et au lit. sans pingback ni rss. je suis venu chercher quelque chose qui n’est plus là. ERROR 404.

i like paris tube #23

July 30th, 2010

i like paris tube #23

ligne RER B – vendredi 27 juillet – 19h15

the binary question

July 27th, 2010

est-ce que j’ai ENFIN trouvé mon fuckbuddy ? celui qui n’habite pas loin. qui est toujours là. au garde à vous. celui qui, en un simple message codé binaire propulsé par ses doigts, me répondra : 0 ou 1. celui qui ne restera pas après. celui qui devra se lever plus tôt ou plus tard. celui qui n’a finalement pas envie de rester. et c’est tant mieux. ce serait le début d’autre chose sinon. et ça, je n’en veux pas. non. il a donc raison. de me répondre oui. enfin “1″. arriver. me faire passer pour la septième pute du monde. et repartir. en pleine nuit. me laisser là. au bord du lit. à cogiter. pas à lui, non. mais à ça. ce rapport humain binaire. tape 0 ou tape 1, mais réponds moi.

shut up and fuck

July 19th, 2010

putain arrête de te frotter. arrête de me lécher. enlève ton doigt. tu me fais mal. ta barbe me lacère la gueule. regarde je suis rouge. je saigne des lèvres tellement tu les violes. regarde toi on dirait un pré-pubert. tu veux tout faire et rien ne se passe. fais gaffe. baise moi. vas-y. non en fait arrête toi. keep control. respire. calme ton sexe. éduque le bordel. qu’il t’obéisse. et moi avec tiens. apprécie ce que tu ressens. partage cette émotion. contrôle ce corps à corps. voilà. tu sens comme tu bandes mieux. tu sens la pression qui se concentre. tu sens comme ça parcours tes tripes. tu sens que ça vient. ok continue tes vas et viens. et n’oublie pas le creux de mes reins. fais le vide. regarde moi. non, m’embrasse pas. regarde moi je te dis. je veux voir ta petite mort avant la vraie. c’est fou tout ce qu’on ne dit pas quand on baise.

sex me please

July 18th, 2010

après le sexbuddy, le bon copain avec qui vous échangez plus qu’une partie de scrabble, voilà le SEXTFRIEND. un partenaire avec qui vous entretenez une relation amoureuse voire carrément sexuelle par texto. le tout sans maladie ni prise de tête et à portée de doigt, que vous n’aurez donc jamais dans le cul. à la réception d’un message du-dit sextfriend, les mains sont moites, la gorge sèche et une poussée d’adrénaline telle qu’elle vous ferez vous empaler sur François Sagat sans gel s’empare de vous. une drogue sans dosage et surtout sans danger, qui vous mets dans tous vos états et qui vous fait oublier votre célibat et toutes ces targets non exploitables sur commandes. une bonne façon donc de passer l’été à la plage en remplissant comme il se doit ce dernier moule-boule d’American Apparel taille XS.

This is an adult-oriented website that contains nudity and sexually explicit language. Do not enter this site if you are under 18 years of age or if you live in a state or country that prohibits access to sexually explicit material.