and you gave me your cheek

January 23rd, 2011

tout simplement. devant tout le monde. devant tes prétendus amis. devant mes propres sentiments naïfs. tu as esquivé mes lèvres contre les tiennes. je te donnais là une reconnaissance. je ne savais pas encore très bien laquelle. mais une reconnaissance quand même. la déception a donc envahit tout mon être. tout comme cette idée de ta mauvaise réputation a envahit mon esprit. entouré de ces inconnus et submergé par l’émotion refoulée, je m’enfuis. vers le premier prétendant. puis le second. puis tout ces autres satellites sans grande conviction. qui a cru prendre fut pris. je fus donc pris comme j’ai cru prendre. prends moi mais ne me crois plus. plus je te crois et moins je veux de toi. fais moi la bise et donne moi ta bite mais ne me donne plus tes espoirs car je ne veux plus te revoir.

and i had an orgasm

January 21st, 2011

sans jouir. oui. sans une goutte de sperme. un plaisir interieur intense. une joie immense. je voulais comprendre. était-ce la vision de ses cuisses puissantes et masculines. son sexe gonflé au contact de mes lèvres. sa main agile sur la fine peau de mon gland. ou peut-être tout cela à la fois. c’était comme une première fois. vierge. une découverte de sensations sexuelles et sensuelles salutaires. cherchons cet orgasme extraordinaire. arrêtons de jouir et faisons durer le plaisir.

i need some tape and rope

January 19th, 2011

and facebook

January 13th, 2011

“non parce que tu vois le mec il a trop d’amis et une trentaine de commentaires tous les jours sur ses statuts”. sa popularité te fait de l’effet. poké. liké. inboxé. répondu. pas déçu. mordu. vas-y mets la moi. réponds-moi aussi. je veux que tu aimes ce que je montre de ce que je suis et non pas ce que je m’efforce à être qui je suis. bienvenue dans l’amour deux point zéro. l’amour nouvelle génération. celle qui ne se vit pas. non. celle qui se browse. allongé dans ton lit la mine triste et les couilles pleines tu l’attends. ton honneur. ta réputation. celle de ta prostitution visuelle. et bien moi je te le dis. elle n’est pas belle. je t’emmerde et je me branle. devant tes pixels, tu me fous la trique. jamais je te reverrai, mais viens là que je te nique. “non mais de toute façon j’aime trop la faciale”.

who is the black spark

January 11th, 2011

and fucking happy new year

January 1st, 2011

01.01.2010 – cent cinquante articles. deux-cent commentaires. quarante-mille visiteurs. un médecin. deux américains. dix jours d’hôpital. un attaché ministériel. deux déceptions. un avocat. un ami à vie. deux jobs. une démission. un joaillier. six mois d’arrêt d’alcool. deux iphones. un volé. deux amants. trois fantasmes. deux déceptions. douze étudiants. un toxico. un connard. deux tocards. six tests vih. x capotes. un an de plus et la vie continue – 01.01.2011

never give up

December 30th, 2010


found on Timtales.com

love, sex and partouze

December 25th, 2010

car il ne s’agit que de cela. l’amour des hommes, l’amour des corps. la recherche du plaisir. sensuel. sexuel. et jouir. profiter, continuellement. oublier le reste, indéfiniment. les corps s’entremêlent. les esprits se chevauchent. le bonheur est à porté de mains. et de bouches. l’abandon de la raison au profit de l’intuition. se fier à ses sens. et leur faire confiance. ne plus échanger une parole. mélanger nos langues. partager nos envies et se laisser faire. observer. mémoriser. intégrer. sans honte et sans mépris. prendre part à ce plaisir commun. inhabituel. joyeux noël.

he sexted me

December 11th, 2010

et j’ai couru. vers lui. vers son corps. sa virilité. son charme. mais surtout, vers mon fantasme. celui qui oppose la sagesse, le garçon bien sous tout rapport, au dévergondage. se laisser surprendre. se laisser aller. et se laisser baiser. dans les toilettes d’une grande institution culturelle. sans un bruit. sans éveiller les soupçons. il a fallu étouffer cette excitation qui envahissait mes mains. puis ma bouche et mes reins. dans le plus grand silence, s’agenouiller devant ce corps musclé. avaler ce sexe gonflé de plaisir. ne pas crier pour jouir. intérioriser l’orgasme. et déjà, penser au prochain fantasme.

let it free

December 9th, 2010

tout le monde en parle. tout le monde ne le pratique pas. et pour cause. ça fait plutôt scandale. c’est devenu presque un des seuls tabous de la communauté : le bareback. on veut y gouter. mais pas le pratiquer. l’interdit. la frustration. c’est excitant. c’est effrayant. trop risqué. vite fait bien fait. contaminé. on regarde alors, passivement et pas fièrement, les videos bareback. on les envie. on les accuse. elles provoquent. on rétorque. on se trompe de cible. le sperme, lui, est responsable. le fruit défendu. croque la pomme et crache ton jus. où tu veux. mais pas dans mon cul.

This is an adult-oriented website that contains nudity and sexually explicit language. Do not enter this site if you are under 18 years of age or if you live in a state or country that prohibits access to sexually explicit material.